Rechercher
  • Mathilde ROUX

Who's who

Je craque. Je vous assure que j'ai essayé de ne pas vous en parler pourtant.

La preuve:

-J'ai envisagé un post "Bilan 2019". L'année de la Sainte Trinité Chernobyl/Joker/Le Fléau. Année merveilleuse, mythique, presque 2013. 2019, un si doux Refrain... Mais ces bilans vous ont un côté remise de bons points qui me rebute terriblement. Joaquin Phoenix est un Dieu, point barre. Il n'a pas besoin de points, c'est une Idole. Ne nuancez pas, ça m'énerve.

-Alors je me suis dit, spontanément, comme ça, sans qu'on ne m'ait rien soufflé à l'oreille: "et si je leur expliquais mes bonnes résolutions pour 2020 ?". Tellement original.

Non donc.

En plus 2020 sent mauvais. Année paire. Équilibré. Bête. Une année suisse.

J'aime pas 2020. Tous les horoscopes sont unanimes (à part pour les Gémeaux, bien sûr, qui s'amusent avec un rien): ça va être l'horreur, serrez les dents en attendant 2021.

Tu m'étonnes. Je rappelle un fait tout simple: 2+0+2+0= 4. Dégueu.

En plus on commence l'année avec le suicide d'Ari Behn et le départ du prince Harry de la Firme (la cour d'Angleterre pour les non initiés qui devraient avoir honte) (je ne parle pas du départ de Meghan, parce que je dirais que sur ce point on est plus sur une énergie 2019. Personnellement, je me suis resservie un verre de rouge pour fêter ça.)

Terrible année 2020 donc.


Et cependant...

Qu'entends-je à l'horizon ? Ce bruit de ferraille, semblable à aucun autre, venu de l'espace et d'un autre temps...

Ne serait-ce pas le bruit du Tardis (Time and Relative Dimension In Space. En vrai, un poste de police bleu permettant de voyager à travers l'espace et le temps. Moyen de locomotion, coeur battant du Doctor, voir la photo) ?


Mais ouiiiiiii !!!



Dr Who ma nouvelle raison de vivre. Presque sur un level Marilyn-Hitchcock-Polanski (oui je persiste). I am The Doctor.

4 saisons en 3 semaines. Heureusement y en a onze. Sans parler des premières saisons (1963-1989)... Ni des livres et fan clubs en tous genres (britanniques principalement).... Ni des lieux de tournage. Ceux qui me connaissent savent: je suis contaminée.


Alors bien sûr, mes passions radioactives créent des failles. Aujourd'hui, j'ai comparé mon limonadier à un tournevis sonique et j'ai confondu un client avec un sontaran (un guerrier E.T. en forme de pomme de terre. Très coriace.). J'écoute Doomsday Theme en boucle (la musique du Dr... Pfff...) et je pleure dès qu'on prononce le nom de David Tennant (ce qui est assez rare, je l'admets, étant donné que je bosse sur le Vieux Port et non pas, hélas, à Trafalgar Square. Dr Who s'est peu intéressé à Marseille, allez savoir pourquoi).


Il est très difficile d'expliquer l'intérêt fulgurant que peut inspirer cette série foisonnant de créatures en carton-pâte, terriblement simple dans son principe de base. Un Seigneur du Temps qui voyage... Peut-être l'humour anglais (voire écossais), le jeu exceptionnel des acteurs (en majorité écossais) et la volonté farouche d'y aller, toujours, même si on ne sait pas où (mais surtout en Écosse).


Mais qu'est ce que ça peut bien me faire ? J'ai mon arme. Une nouvelle. Une de plus.

Alors.... "Allons-y Alonso !!!" Traversons 2020.


Et faites vous soigner. See the Doctor.




42 vues

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now