Rechercher
  • Mathilde ROUX

Naturel


L'adjectif idiot par excellence.

A mon humble avis. Du moins lorsqu'il s'applique à l'homme. Ce dernier ne baigne jamais plus dans son élément naturel que vissé sur son téléphone, dans le métro aux heures de pointe.

Alors je regarde ma vie et je me demande.

Est- ce naturel d'écrire ?

J'ai constaté cet été qu'écrire dans l'herbe ou les pieds dans le sable, bourrée de thé au jasmin ou de whisky pure malt étaient des questions quotidiennes et obsédantes.

Chienne de vie.

Je vis à la mer et j'ai des amis logeant à la campagne, toujours prêts à m'accueillir pour l'amour de l'Art (je n'ai pas peur des superlatifs, les Hautes Cimes m'exaltent et bientôt j'envahirai la Pologne). Alors, fidèle à moi-même, j'ai tout choisi pour mieux trancher.

Divine surprise: cette connexion aux éléments naturels inspire terriblement. Le whisky notamment. Blindé de céréales lorsqu'il s'agit d'un pure malt, il vous permet très vite de vous extasier sur la beauté d'une pomme. Je suis d'ailleurs tombée de haut (comme une pomme donc) en constatant cela, pauvre citadine nourrie aux hormones et ignorante de ses racines que je suis (aussi).

L'écriture, acte humain par excellence (le poulpe ne fait que fournir l'encre mais cherche encore le stylo), s'apparente au verdoiement de l'herbe ou à la perfumance de la rose (ces mots n'existent pas mais c'est mon blog, j'écris ce que je veux).

L'homme, animal conscient, se raconte. Avec plus ou moins de succès nous sommes d'accord (rappelons tout de même que je ne figurais toujours pas dans les grands succès de librairie cet été, c'est assez dingue quand on y pense).

Conclusion: dans le métro, il fait juste semblant de n'avoir rien à dire.

J'en étais sure.

Les amis: plage ou gazon qu'importe. Racontons nous et écrivons !




28 vues

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now