Rechercher
  • Mathilde ROUX

Desprogeons



"Lors des derniers Jeux olympiques pour handicapés, la finale du 400 m haies mettait aux prises une équipe de 30 chômeurs immigrés cancéreux non-voyants à la colonne vertébrale brisée à tout jamais, et un non-handicapé de 40 ans, Monsieur Jean Dupont, auvergnat, hétérosexuel et cadre.

Ce dernier arriva le premier avec trente-neuf heures, douze minutes et six secondes d'avance sur le second. Par la suite, Jean Dupont devait reconnaître qu'il avait été distrait et qu'il était fatigué le jour de la compétition, c'est cette distraction qui lui avait fait oublier qu'en pareil cas le non-handicapé doit attendre les handicapés. De même qu'à l'école, les surdoués doivent attendre que les tri-chromosomiques aient compris "un et un égalent deux", avant de passer le mois suivant à "deux et un égalent trois".

Mais cela n'excuse en rien, que de retour aux vestiaires, les chômeurs immigrés cancéreux non-voyants à la colonne vertébrale brisée à tout jamais aient roué le malheureux de coups de canne blanche avant de lui rouler sur le corps jusqu'à ce que mort s'ensuive en chantant la chanson pour l'Ethiopie.

N'ayons pas peur des mots, mes amis: c'est une attitude qui est contraire à l'esprit de la Déclaration des droits de l'homme. Jean-Marie le Pen ne me contredira pas sur ce point. Et c'est bien ce qui m'emmerde !"


Pierre Desproges, Bonne année mon cul 1986.






27 vues

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now